Interview : We Animate

 

 

La réussite n'est pas une affaire de chance.

Il n'y a aucune baguette magique qui justifie le succès ou l'intérêt porté à un créateur...ni aucun hasard. Ni aucune puissante sorcellerie à l’œuvre.

La réussite, elle se prépare, se travaille et s'étudie.

C'est le fruit de tout un développement personnel, au-delà des qualités créatives et techniques que vous possédez.

 

 

Peut-être que vous-mêmes, êtes titillés par l'idée de vous lancer dans les métiers de l'image.

Devenir graphiste, ou motion designer...A votre compte, ou bien dirigeant d'une agence...
Mais peut-être avez-vous des appréhensions, des craintes, des questionnements qui vous empêchent de franchir le pas ?

 

Oui, en interview, on parle généralement des professionnels bien intégrés dans leur métier. On vante leurs réalisations et leur créativité, et quelque part, c'est impressionnant...Et puis à ce haut stade, le questionnement ne s'attarde plus sur "les inquiétudes de débutant" !

 

 

Seriez-vous intéressés de découvrir le parcours de quelqu'un qui a franchi le pas récemment ?

 

Je suis persuadée que lire un "témoignage de novice" pourra peut-être répondre à certaines de vos interrogations. Mais aussi vous prouvez que vous n'êtes pas seuls. Et encore mieux,

faire sauter ces fichus verrous psychologiques !


 

 

Je vous propose aujourd'hui de nous pencher un peu sur le parcours de Monsieur Frédéric Géraud.

Quadragénaire travaillant dans l'informatique depuis presque vingt ans, celui-ci a décidé de se réorienter pour fonder sa petite entreprise de Motion Design.

 

Sa démarche consiste très modestement à essayer d'accompagner des personnes à exprimer des idées, des projets via des formats vidéos courts, inspirants et fun.

 

We animate (c'est ainsi que se nomme son entreprise) réalise donc des animations, mais surtout, propose du coaching pour apprendre aux "noobs de l'animation" à exprimer leur créativité. Grâce à de simples objets et un smartphone, il est tout à fait possible de faire de superbes réalisations !

We Animate vous apprendra à animer, dans le style DIY, Scrap Booking, Stop Motion...mais aussi 2D numérique,

bref, du moment que cela vous corresponde 🙂 !

 

 

cette petite vidéo d'introduction

vous expliquera tout cela

bien mieux que moi :

 

 

 

Qui es-tu et d'où viens-tu, Frédéric ?

 

Je bosse dans l'informatique depuis les années 2000. J'ai fait globalement de la gestion de projets IT avec des responsabilités et une exposition de plus en plus importante à mesure que j'ai avancé dans ma carrière.

A la base j'étais ingénieur chimiste, mais je suis monté dans le train des embauches de l'époque dans une logique purement alimentaire. Bon, aucun regret. C'était vraiment une belle époque avec le début de l'indépendance et d'une forme de liberté. Franchement c'était top.

Tu remarqueras que je dis « bosse » car j'y suis toujours 😉 ...

 

 

Comment s'opère alors la combinaison de ton travail salarié et de ton entreprise ?

 

C'est l'avantage d'avoir acquis une ancienneté. Bref, Grosso modo je joue 2 partitions. Un job dans ma boîte auprès de qui j'ai exigé un nouveau poste centré sur la com' en vidéo. En parallèle je développe mon activité de micro-entrepreneur, considérant que je peux réussir à me dégager du temps. Et puis le job fixe ne durera peut être pas éternellement !

Financièrement, j'ai l'avantage d'avoir x années de carrières et donc de la sécurité financière qui me permet cette prise de risque limitée, et cette liberté de ton. Avec ce calcul j'ai un job qui permet de maintenir un salaire fixe/mois. J'imagine que tout indépendant rêverait de démarrer comme cela ! Maintenant, mon objectif est vraiment de développer cette nouvelle activité, pour déjà rentrer dans mes frais.

J'ai décidé d'avoir un vrai espace pro et de ne pas bosser de chez moi. Cela a donc un coût qui, combiné à mon loyer et mes dépenses, ne me laisse pas grand chose à la fin. Cependant je compte bien trouver des clients qui feront qu'au final je m'y retrouverai financièrement. Et surtout, que je pourrai dégager du temps sur des sujets porteur de sens.

 

 

Pourquoi ce revirement professionnel ?

 

Le déclenchement est la conjonction de plusieurs facteurs. Un passage par l'étape des 40 ans, où comme beaucoup de personnes, j'ai fait le constat que j'avais oublié de m'écouter et laissé des projets personnels en chemin.

Ma première action a été de faire du théâtre. Quatre représentations l'année dernière. Au final un plaisir énorme à vivre cette aventure collective avec des gens formidables ! Et puis être dans la peau de Zeus ou Macbeth c'est kiffant ! Je me suis donc dit qu'il fallait aller plus loin.

Le deuxième facteur a été un projet de transformation digitale, vécu à 200 à l'heure. Avec des gens fabuleux...mais aussi odieux. Toute la beauté et la dureté du monde de l'entreprise d'aujourd'hui. Bref, des burn-out (pas pour moi heureusement mais c'était limite), des démissions, et...la fin de la récré sifflée par nos patrons, soit la fusion avec l'entreprise concurrente. Et les clés du camion données à celle-ci. Avec ma médaille en chocolat et l'ambiance fusion, je me suis dit : bon, nos patrons ont surement leurs raisons, mais moi, maintenant, je vais essayer de faire des trucs pour moi.

J'ai donc sondé mon moi intérieur 🙂 ...pour essayer tracer un nouveau chemin. J'ai assez rapidement compris que j'aimais raconter des histoires. J'ai aussi ressorti les petites passions exercées avec les enfants le week-end (stop motion notamment).

Et je me suis dit, pourquoi je n'en ferai pas mon boulot ?

 

 

Quelles techniques d'animation proposes-tu, autant pour les commandes animées que le coaching ?

 

Par rapport aux enjeux techniques j'essaie d'avoir une approche créative et ludique. A savoir que je privilégie des techniques qui à priori ne nécessitent aucune compétence.

n.b : Je m'adapte aussi à mes propres compétences qui sont encore très limitées 🙂 !

Mon modèle privilégié c'est le dessin (une feuille + un crayon) filmé et monté avec un smartphone. Je vais aussi beaucoup m'appuyer sur la technique de stop motion qui peut assez rapidement être maîtrisée avec du papier (ex : post it), du tableau blanc, du tableau noir. Je ferai aussi un peu d'animation 2D parce que j'aime ça tout simplement, et du vrai stop motion 3D avec marionnettes quand j'aurais le temps 🙂 . Pour les outils j'utilise la suite Adobe Creative Cloud et Dragon Frame, plus du matériel ad'hoc pour la photo/les vidéos (canon EOS 70D) et des éléments d'éclairage.

 

 

Ne crains-tu pas que ces manières d'opérer "à la main" manquent de professionnalisme ?

 

Des craintes, j'en ai certainement un peu, et des mauvais jour 😉...Je peux me dire en effet que je ne suis pas légitime à faire cela. J'ai commencé par exemple à faire des vidéos 2D il y a 10 mois seulement ! Des personnes ont des formations et des expériences très solides sur le sujet qui se comptent en années !! Vu sous cet angle, on se dit, mais pourquoi fait-il cela ?

Et bien ma vraie crainte en réalité est que les gens, et moi le premier, n'osent pas tenter, prendre des risques ou écouter leur envie. Le plus important pour moi est donc de vivre cette aventure pleinement, qu'elle réussisse ou pas. J'aime aussi l'idée qu'on a tous le droit d'être celui qu'on a envie d'être. Je suis détenteur d'un diplôme d'ingénieur chimiste, j'ai travaillé comme chef de projet informatique, aujourd'hui je fais des vidéos et demain peut être que d'autres envies et une nouvelle vie m'attendent.

Souvent on n'ose pas !

On se dit qu'on est dans une case et qu'on ne peut pas en sortir. Une des difficultés est la montagne d'épreuves qu'on doit affronter pour y parvenir, notamment l'acquisition de nouveaux savoirs.

C'est là que pour moi le « fait main » a toute son importance et toute sa place !!! Car c'est je crois un truc d'une puissance inouïe par rapport au sentiment qu'il procure à la personne qui l’expérimente. Je suis convaincu que des personnes peuvent changer quelque chose dans leur regard, dans leur état d'esprit, après avoir vécu une expérience créative, simple et ludique, dont elles seront fiers.

 

 

Quelles valeurs et quel avenir souhaites-tu pour ton entreprise ?

 

Je viens d'un monde professionnel où les messages, les codes sont très normés, ce qui laisse en réalité très peu d'espace de liberté et de créativité pour un grand nombre de personnes qui en ont l'envie et parfois le talent.

Ma démarche consiste donc d'une certaine manière essayer de libérer cette créativité et cette expression. Elle a donc d'abord vocation à s'adresser au monde de l'entreprise, mais aussi et surtout, si le premier volet fonctionne bien, à des associations, des particuliers, pour soutenir des initiatives citoyennes, positives, bénéfiques pour la communauté et porteuses de sens.

Il y a également une approche un peu journalistique dans ma démarche,

sur le thème je donne et je permets la parole en vidéo. Au-delà de cette espace d'expression j'aimerais aussi que cet effort puisse permettre à des personnes de se rencontrer et de travailler ensemble sur des projets qui font du sens pour elles et pour la communauté. Cette action de mise en relation pour fédérer des énergies et peut être des projets, est pour moi la forme simple et authentique de l'action politique dans la citée à laquelle j'aimerais très modestement contribuer de cette manière (comme une asso qui pallie l'action politique sur certains sujet).

Maintenant on ne peut bien évidemment pas faire grand chose tout seul. Les idées c'est bien ! Mais les projets (pour en avoir fait beaucoup dans ma carrière) ce sont des ressources, des savoirs faire, du temps etc...Tout ça ne peut donc fonctionner que s'il y a au final une forme de collectif qui se créer au hasard des rencontres sur cette initiative.

 

A suivre donc ? 😉

 

 

 

 

Vous l'aurez compris, Frédéric n'est pas un graphiste surdiplomé, avec 20 ans d'expérience et une carrière dans les métiers de l'image à couper le souffle. C'est avant tout un passionné, qui désire maintenant se donner les moyens d'expérimenter ce qu'il aime vraiment. Et par son entreprise, il veut partager avec les autres et laisser la créativité s'exprimer. Alors, les plus beaux projets sont-ils menés par des débutants motivés et heureux , ou par des expérimentés blasés et émotionnement détachés ? 😉

We Animate, ce n'est pas du B2B dans l'âme. C'est de l'échange d'humain à humain.

 

 

we-animate.com a un petit blog sympa
qui vous explique plein de trucs :

 

 ➡ Le blog de We Animate

Interview We Animate : bannière

One comment on “Interview : We Animate
  1. Aaron dit :

    That logo really needs to be animated on your homepage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *